fren

LabEX SMP

Le LabEx SMP est porté par la Fondation Sciences Mathématiques de Paris (FSMP), créée il y a 4 ans, qui fédère avec succès l’ensemble des laboratoires parisiens de mathématiques et d’informatique mathématique et les chaires du Collège de France, autour de ses programmes scientifiques.

 Le périmètre du LabEx SMP est celui de la Fondation augmenté du LAGA (Université Paris-Nord). Il s’agit d’un réseau de laboratoires, parmi les meilleurs au monde dans leur discipline, avec un spectre scientifique unique, s’appuyant sur un socle très fort de mathématiques fondamentales et appliquées, et d’informatique mathématique.

 Sur le plan scientifique, la création du LabEx est l’occasion, en plus du renforcement des programmes existant qui ont fait leurs preuves, de développer des programmes dans des directions qui n’ont pas encore été explorées par la Fondation et qui correspondent à la fois à ses missions et aux grands enjeux de la société que le colloque Maths A Venir 2009 a pu mettre en évidence.

 
Le projet de recherche comporte 4 axes prioritaires
 :

- l’amplification des programmes de mathématiques, justifiée par le succès des actions passées. L’aménagement de certains programmes devrait permettre de gagner en souplesse et en attractivité : la chaire d’excellence d’un an va pouvoir être coupée en deux chaires de 6 mois pour élargir le champ des recrutements ; les 15 postes de post docs annuels vont pouvoir devenir des postes de 2 ans et leur nombre va augmenter ; les crédits d’intervention à l’origine d’actions ciblées vont augmenter pour mieux « attraper » l’excellence instantanée ; le soutien aux trimestres IHP (Institut Henri Poincaré) sera revu en cohérence avec sa demande de LabEx.


- le développement des interactions des mathématiques dans un premier temps dans 4 directions nouvelles: Maths et Sciences du Vivant, Maths et Risque, Maths et Océanographie, Maths et Industrie. Ces programmes s’appuient sur la création de 4 postes de post docs fléchés de 2 ans, la création de crédits d’intervention fléchés et la création de 4 chaires fléchées de 6 mois.

- le renforcement de la Fondation en informatique mathématique. La création d’une chaire de 6 mois, celle d’un prix de la Fondation dans cette discipline et la création de 2 postes de post docs de 2 ans sont prévues.


- le volet international, dont les actions sont dirigées en priorité vers le Brésil, la Chine et l’Inde, pays en grande expansion scientifique et cibles affichées de la concurrence internationale. Ces actions permettront la mise en place d’échanges réguliers de chercheurs et d’étudiants. 

 

Le projet de valorisation met l’accent sur deux aspects complémentaires, la communication scientifique et la création d’une interface entre les mathématiques et les autres sciences ou l’industrie :

- La communication scientifique et l’amélioration de l’image des mathématiques dans la société ont toujours été une priorité de la Fondation. Elle s’est dotée dès l’origine d’un service de communication scientifique qui a pris de l’ampleur au fil du temps. A l’heure actuelle, l’attachée de communication est en contact régulier avec tous les principaux journaux nationaux : Le Monde, Le Monde magazine, Le Figaro, France Inter, AFP, Europe 1, RFI, France Culture, La Croix, Blog Sciences de Libération... et les journaux internationaux en particulier l’AMS Notices, l’EMS Newsletter. Elle publie un journal « Math-Info » tous les deux mois, destinés à tous les membres du réseau et à tous ses correspondants extérieurs. Elle est également responsable du site Web de la Fondation (http://www.sciencesmaths-paris.fr/) et de son contenu scientifique. La Fondation commence à s’imposer comme un interlocuteur valable pour les médias, lorsqu’il s’agit de commenter les évènements mathématiques. Le LabEx  poursuivra ces actions pour mieux faire connaître les sciences mathématiques dans la société, notamment chez les jeunes et pour renforcer la visibilité du réseau en vue d’attirer les meilleurs chercheurs et de susciter davantage de vocations.


- La création d’une cellule d’interface entre les mathématiques et les autres disciplines scientifiques ou l’industrie, est une réponse à un problème mis en évidence lors du colloque Maths A Venir  2009. Il s’agit d’introduire des intermédiaires entre les chercheurs des laboratoires et leurs interlocuteurs des autres disciplines ou de l’industrie, qui soient capables de traduire les résultats mathématiques dans les termes qui conviennent aux applications et dans l’autre sens, de récolter des problèmes originaux auxquels les mathématiciens peuvent apporter une plus-value. Les résultats escomptés sont l’accroissement de la visibilité des activités scientifiques du réseau et donc l’augmentation du volume des problèmes traités et résolus grâce à la recherche de pointe.

 

Le projet de formation est un des piliers du LabEx SMP et s’appuie sur le programme Paris Graduate School of Mathematical Sciences (PGSM), initié par la Fondation depuis 2 ans (pour 5 étudiants pilotes en 2009, puis en 2010 pour 10 étudiants, inscrits dans les masters des universités partenaires de la Fondation).

La formation des étudiants de master a toujours été une priorité de la Fondation, qui a cherché à attirer à ce niveau les meilleurs étudiants étrangers avec l’objectif d’en faire, par leur immersion dans le réseau d’excellence des sciences mathématiques parisiennes, les élites scientifiques de demain. Le programme PGSM est dores et déjà un grand succès par le nombre de candidatures reçues, le niveau et la mixité exemplaire des lauréats. La montée en puissance de PGSM est prévue dans 3 directions : l’ouverture à 10 excellents étudiants des licences des universités partenaires de la Fondation, la prolongation du programme en doctorat et le doublement des effectifs des étudiants étrangers. Ces extensions sont indispensables pour donner à ce programme une envergure comparable à celle des grandes Graduate Schools internationales.

 

Le LabEx SMP reprend le modèle de gouvernance de la Fondation, qui a fait ses preuves en permettant à celle-ci de fédérer avec succès l’ensemble des laboratoires parisiens de sciences mathématiques, avec en plus la création d’un conseil des composantes, devenu nécessaire à cause de l’accroissement du nombre de structures partenaires, pour en assurer la cohésion.

 Enfin, le LabEx SMP, par son ambition scientifique et sociétale, par l’excellence du réseau sur lequel il s’appuie et par son ouverture aux autres sciences, s’inscrit parfaitement dans la stratégie scientifique et la politique de développement des projets d’IdEx portés par ses établissements de tutelle : Sorbonne Universités (SU), Sorbonne Paris Cité (SPC) et Paris Sciences et Lettres (PSL).

 

Pour en savoir plus

Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Fiche de présentation du LaBex SMP

Lettres de soutien des différents responsables de ces projets d’IdEx 

Les LabEx Mathématiques de France se sont rassemblés afin de communiquer sur leurs opérations de poste (post-doctorants et master).

Un site web a été créé afin de rendre l'information accessible : http://labex.math.cnrs.fr/