Harald Helfgott et la conjecture ternaire de Goldbach

La conjecture ternaire de Goldbach démontrée

Né en 1977 à Lima (Pérou), Harald Helfgott a étudié les mathématiques aux Etats-Unis, à l'université Brandeis, avant de soutenir sa thèse en théorie analytique des nombres à l'université de Princeton en 2003. Il a reçu plusieurs récompenses pour ses recherches : le Prix Leverhulme en 2008, le Prix Whitehead, qui lui est décerné par la London Mathematical Society en 2010, et le Prix Adams en 2011. Depuis 2010, il est chargé de recherche 1ère classe au CNRS, rattaché au Département Mathématiques et Applications (DMA) de l'Ecole Normale Supérieure. Il travaille toujours en théorie analytique des nombres, mais ses recherches s'étendent également au champ des mathématiques discrètes.

En 2013, Harald Helfgott propose une preuve de la conjecture ternaire de Goldbach. Posée en 1742 par Christian Goldbach à Leonhard Euler, la conjecture ternaire (dite aussi conjecture faible ou conjecture impaire) dit que tout nombre entier impair supérieur à 7 peut s'écrire comme la somme de trois nombres premiers.

Reportage : Rencontre avec Harald Helfgott

La FSMP a rencontré Harald Helfgott, qui lui a raconté l'histoire de la conjecture de Goldbach et lui a parlé de sa preuve :

Voir cette vidéo sur Vimeo

Conférence sur la preuve de la conjecture faible de Goldbach

Retrouvez également ici la conférence donnée par Harald Helfgott à ce sujet, dans le cadre du séminaire de théorie des nombres de l'IMJ-PRG le 24 juin 2013 :


La conjecture ternaire de Goldbach - Harald... par Sciences_Maths_Paris