fren

Les conférenciers de Mathématiques en mouvement 2014

Pierre Latouche

Maître de Conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheur en mathématiques appliquées au SAMM, ses  travaux de recherche touchent à : l'analyse de réseaux, les interférences sparses, les données en grandes dimensions, les modèles graphiques, l'analyse bayesienne, la sélection de modèles, l'approche variationnelle.

 

Frédéric Guilloux

Frédéric Guilloux est Maître de conférences à l'UPMC et membre du laboratoire LSTA. Après un cursus de mathématiques générales à l'ENS de Cachan, il s'est orienté vers les probabilités et les statistiques, et leurs applications. Sa thèse de doctorat s'intitulait Analyse harmonique et Estimation spectrale sur la Sphère. Applications à l'étude du Fond diffus cosmologique.
Ses thèmes de recherche sont : les statistiques, l'analyse sur la sphère, les ondelettes, l'astrophysique et la géophysique.

 

 

Joachim Lebovits

Joachim Lebovits a effectué sa thèse à l'Ecole Centrale Paris et à l'UPMC. Après avoir été attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'Université Paris-Descartes, il a effectué un post-doc à la Ruprecht-Karls-Universität de Heidelberg. Il est aujourd'hui Maître de conférences à l'Université Paris Nord et chercheur au LAGA en Probabilités et statistiques.

 

Itai Dinur

Après un master et une thèse sous la direction d'Adi Shamir à la faculté de Mathématiques et d'Informatique de l'Institut Weizmann de Rehovot (Israël), Itai Dinur effectue un post-doc financé par la FSMP, dans l'équipe Cryptographie du Département d'Informatique de l'Ecole Normale Supérieure. 

Il s'intéresse à la conception et à la cryptanalyse de clés primitives symétriques : chiffrement par bloc, chiffrements de flux et fonctions de hashage, ainsi qu'à la sécurité informatique.

 

Shuyan Liu

Après une thèse de Mathématiques Appliquées au sein du Laboratoire Paul Painlevé de l’Université Lille 1, sous la direction de Professeur Y. Davydov, Shuyan Liu a effectué un post-doc avec J. Segers à l’ISBA de l’Université Catholique de Louvain, en Belgique. Depuis septembre 2010, elle est Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’équipe du SAMM.

Ses thèmes de recherche sont : la variation régulière des séries temporelles, les lois stables dans un cône, la simulation et l'estimation des paramètres des lois stables multivariées, l'application aux données astronomiques et financières.

 

Camille Male

Après une thèse à l'ENS Lyon, puis un post-doc au LPMA en 2012-2013 au titre de lauréat du programme post-doctoral de la FSMP, Camille Male est aujourd'hui chargé de recherches CNRS au MAP5 de l'Université Paris-Descartes.

Spécialiste des probabilités, ses recherches portent en particulier sur les matrices aléatoires et les probabilités libres.

Il tient également un tumblr mathématique que vous pouvez retrouver ici : http://camillemale.tumblr.com/

 

Bertrand Michel

Maître de conférences à l'UPMC et membre du LSTA, Bertrand Michel travaille en particulier sur les thèmes de recherche suivants : la sélection de modèles, les modèles de mélanges gaussiens, l'heuristique de pente, les méthodes statistiques pour l'inférence topologique et géométrique, l'analyse topologique des données.

Il est également membre du projet ANR TopData : Topological Data Analysis, Statistical Methods and Inference.

 

Tommaso Lorenzi

Après un doctorat en mathématiques appliquées soutenu en 2013 au département de sciences mathématiques du Politecnico di Torino sur le thème Méthodes mathématiques pour la modélisation et la simulation de la progression du cancer, Tommaso Lorenzi a d'abord effectué un séjour de recherche au Couzin Lab (Université de Princeton). Il effectue aujourd'hui un postdoc financé par la FSMP dans l'équipe de Benoît Perthame au LJLL (UPMC). Il a également rejoint l'équipe MAMBA d'Inria-Rocquencourt.

Ses principaux thèmes de recherche sont les EDP pour la dynamique des populations structurées par des traits phénotypiques et l'évolution de populations de cellules tumorales vers la résistance aux médicaments du cancer.


Roxana Dumitrescu

Lauréate de la première promotion du programme PGSM International de la FSMP en 2010, Roxana Dumitrescu a effectué son master de Mathématiques appliquées à l'assurance, économie et finance à l'Université Paris-Dauphine. Elle a ensuite obtenu, en 2012, une allocation doctorale du programme du DIM RDM-ÎdF. Elle effectue sa thèse au CEREMADE sous la direction de Bruno Bouchard et Romuald Elie, sur les problèmes de gestion des risques et couverture sous contraintes de portefeuille.

Elle fait également partie de l'équipe-projet Mathrisk d'Inria Paris-Rocquencourt, dirigée par Agnès Sulem.

 

Laurent Derobert

L'artiste Laurent Derobert a conçu et développe ce qu'il nomme les mathématiques existentielles. Docteur en sciences économiques et chercheur (CNRS-GREQAM et Université d’Avignon), il interroge notre rapport au monde sous forme algébrique et produit des équations qui sont autant de poèmes rigoureux et sensibles. Son propos est de reconquérir, à l’aide de l’outil mathématique, des champs inexplorés de la conscience et des rapports humains. Ce qui échappe, ce qui se dérobe, trouve, le temps d’une formule, une densité méditative. « Force d’attraction de l’être rêvé », « Asymptote des mondes », « Vitesse de libération » … D’une formule à l’autre, il est question de réduire le dédale intérieur de chacun, cette distance labyrinthique qui nous sépare de nous-mêmes, de ce que nous croyons être, de ce que nous rêvons d’être.

Il a exposé entre autres au Palais de Tokyo (depuis avril 2012), au MoMA (en juillet 2013), au Centre Pompidou-Metz (septembre 2011 – mars 2012), à la Frac Aquitaine (depuis juin 2012). Il est actuellement en résidence à la Cité Internationale des Arts de Montmartre.