Yves Meyer, Prix Gauss 2010

Pour terminer la matinée du 20 août, Ingrid Daubechies, la nouvelle présidente élue de l'IMU, présente l'oeuvre du lauréat du Prix Gauss 2010 : Yves Meyer.
Vaste entreprise, puisqu'Yves Meyer est l'auteur de contributions importantes en théorie des nombres, en analyse harmonique, en EDP (équations de Navier Stokes, inégalités), en analyse d'images, en compression...
De son oeuvre, qui touche aussi bien aux mathématiques dites "pures" qu'à celles qualifiées d'"appliquées" (qu'Yves Meyer refuse d'ailleurs d'opposer, cf. Paroles de lauréats en cliquant ici), on retiendra entre autres choses sa caractérisation des nombres transcendants, ses travaux sur les pavages apériodiques du plan, ceux sur les ondelettes (que l'on retrouve par exemple dans la norme JPEG et dont il est un des pionniers avec entre autres Alex Grossmann, Stéphane Mallat, Jean Morlet et ... Ingrid Daubechies !), ses méthodes pour "nettoyer" une image sans l'altérer, ses travaux sur la théorie de Calderon-Zygmund en analyse de Fourier...


Après cet inventaire impressionnant, Ingrid Daubechie souligne également les qualités humaines d'Yves Meyer, sa générosité, son caractère chaleureux et enthousiaste.


A la sortie de cet exposé clair, agréable à suivre, instructif sans être trop technique, on est plus que jamais admiratif du don d'ubiquité d'Yves Meyer, touche à tout de talent, et de la synthèse des mathématiques qu'il incarne.